Organisation

L'historique

Les premiers programmes télévisés intitulés "Çà, c'est la vie" sont déjà bien appréciés par les directeurs de programmes de nombreuses stations de télévisions nationales et sont émis dans plusieurs pays francophones aux heures de grande écoute. Ces programmes éducatifs donnent des réponses aux questions de la société et sont d'un grand apport pour le développement.

A travers des discussions informelles entre des jeunes autour d’une tasse de thé, des conseils d'experts et des témoignages de bons exemples, cette série traite des questions brûlantes de l'heure tels que: le SIDA et la sexualité, le chômage, la drogue et les enfants de la rue.

Reconnaissance

L’Association TELE-VIE-DEO est reconnue par le gouvernement du Burkina Faso depuis le 3 août 1998 sous le numéro: 98-268/MATS/SG/DGAT/DLPAJ et a commencé ses activités dans la même période.

TELE-VIE-DEO a reçu le statut d’ONG du gouvernement du Burkina Faso, le 22 février 2001 sous le numéro 323.

Finances

Les volets suivants sont pris en compte dans le budget: les salaires, les frais généraux de studio (cassettes, électricité, téléphone, transport, entretien) et les investissements en équipement audiovisuel.

Des fonds sont générés par la réalisation de programmes télévisés en co-production avec des tiers. Cela aide l'association à se développer comme une organisation viable.

Le Partenaire aux Pays-Bas

Le comité de soutien, appelé "Stichting Tele-Vie-Deo", est reconnu le 2 oktober 2000 à IJsselstein et inscrit à la chambre de commerce à Utrecht no: 30167995.

Ce comité de soutien correspond fréquemment avec l'organe d’exécution au Burkina Faso.

Le but de Tele-Vie-Deo aux Pays-Bas est la consultation et l'appui au ministère de Tele-Vie-Deo Burkina Faso. Elle fait la publicité pour la production des programmes télés.

Ce comité de soutien entreprend des activités de sensibilisation sur les défis d’un développement durable en Afrique.